Qui es tu ?
Guillaume, alias Gegers. Je chronique des albums depuis 2003, et j'ai d'ailleurs fait mes premiers pas de rédacteur sur Hard Rock 80 ! Je suis très heureux que le site revive aujourd'hui grâce à Pierrick. J'ai collaboré à diverses webzines (Metal France, La Grosse Radio), et actuellement je rédige des chroniques pour les sites Nightfall In Metal Earth et Forces Parallèles.
Par ailleurs, je m'occupe depuis 2006 de Crazyscorps, le fan-club français de Scorpions, et j'ai publié en octobre la première biographie du groupe en langue française, intitulée "50 ans dans l'oeil du cyclone", chez Camion Blanc.

1er album que l'on t' ai offert (tout style confondus)
L'excellent album Samedi Soir sur la Terre de Francis Cabrel, qui est encore aujourd'hui un de mes albums de chevet.


Le groupe que tu as aimé, que tu aimes et que tu aimeras
Scorpions, c'est pour moi une évidence. C'est le premier groupe de hard rock que j'ai découvert, et sa musique trouche chez moi un écho qu'aucun autre groupe ne parvient à générer.



1er album acheté (style hard rock heavy metal)
Pure Instinct de Scorpions à sa sortie, en 1996. J'ai longtemps acheté uniquement des albums de Scorpions et Michael Schenker avant de me diversifier au début des années 2000 et d'ouvrir cette porte vers un monde riche de groupes et artistes incroyables. Mon portefeuille ne m'a pas remercié, mais peu importe !


1er groupe/artiste vu en live  (style hard rock heavy metal)
Manigance et Malediction, lors d'une tournée au début des années 2000 à Limoges.

5 albums indispensables à emmener sur une île déserte (tout style confondus)
1. SCORPIONS - Taken By Force
2. AXXIS - Paradise in Flames
3. SHAKRA - Rising
4. LES COWBOYS FRINGANTS - L'Expédition
5. Alexandre POULIN - Le Mouvement des Marées
        


Ton meilleur souvenir qui se rapporte au hardrock/heavy metal
Plus qu'un concert ou en événement particulier, je retiens surtout cet immense bonheur que procure la découverte d'un album ou d'un groupe qui, on le sent, va devenir un de nos favoris. Quel plaisir de se plonger dans la discographie d'un groupe que l'on apprend à aimer, à approvoiser. L'âge et l'expérience faisant, ce sentiment de bonheur intense se fait aujourd'hui moins présent, il y a donc également là-dedans une certaine part de nostalgie.

Un regret perso en rapport avec le hardrock/Heavy metal ?
Pas de regrets. Alors que certains qui sont comme moi, nés dans le courant des années 80 regrettent de ne pas avoir vécu l'âge d'or du style, j'ai pour ma part toujours accordé un grand intérêt aux sorties les plus récentes de nos vieux briscards, qui pour certains ont encore de belles choses à nous raconter.
Seule petite réserve, peut-être le fait de se battre contre des moulins à vent lorsque l'on souhaite proposer des groupes hard rock / metal aux salles et aux medias plus "généralistes". Le fait que l'on reste "entre nous" permet de construire un fort esprit communautaire, mais il y a malgré tout une certaine frustration à réaliser que nombre des artistes que nous apprécions resteront à jamais confinés dans un certain anonymat.


Le dernier album en date qui t' a fait craquer
En 2016, je n'ai pas vraiment été subjugué par les sorties hard / metal, même si certains très bons albums sont parus. Je pense par exemple aux nouveaux Mob Rules, Shakra, Skiltron, Paragon. Il y a également le très bon retour surprenant de The Answer, et la confirmation des français de Boisson Divine qui ont proposé un album de folk metal très abouti.


Un mot ou une expression concernant ces groupes :
AC/DC : Let there be rock !
METALLICA : Ni chaud ni froid
IRON MAIDEN : les tôliers
GUNS N ROSES : beaucoup de bruit pour rien
MOTLEY CRUE : les blagues les plus courtes sont les meilleures
SCORPIONS : heureux au coeur du cyclone !