H-BOMB est signé sur un label hollandais, et son album "attaque", classé dans les charts spécialisés anglais et japonais. Et pourtant, H-Bomb est français !
Après avoir contaminé l' étranger, H-Bomb compte bien conquérir la France. C' est ce qu' ils ont affirmé à HARD-ROCK MAGAZINE.

en France en import : cela a beaucoup nui à notre carrière ici.

HARD-ROCK: vous tournez plus à l'étranger ?

H-BOMB : Oui, nous sommes beaucoup mieux accueillis en  Allemagne ou en Hollande : on se considère même un peu comme un groupe 'étranger'. Notre meilleur souvenir est l' ouverture de l'Heavy Sound Festival de Poperinge (Belgique) en juin 84.

HARD-ROCK :Quelles sont vos influences ?
H-BOMB : Les trois principales sont Saxon. Judas Priest et Accept.

HARD-ROCK: Combien de LP's avez-vous vendus ?
H.BOMB : Environ 50 000 dans le monde entier. Nous sommes même classés dans les charts anglais et Japonais !
HARD-ROCK : vous avez des projets ?
H.BOMB : Nous préparons des mini -tournées en France, en Allemagne et en Hollande pour le début de l' année 85. Ensuite, nous attaquons la maquette du futur LP. Au printemps nous devons signer sur un label français et enregistrer l'album. II sera chanté en anglais et dans l'esprit d' "Attaque" avec des morceaux très Speeds et d' autres très lents.

HARD-ROCK : Pensez vous faire partie, en France, d'une importante vogue hard ?
H-BOMB : Tout à fait ; les groupes français assure aussi bien que les Anglo-Saxons. II faut se serrer les coudes.

H -Bomb se prépare à 'exploser' ici en 85.
Gare aux radiations !...
Georges AMANN
Depuis 82 (année de sa création)  H-Bomb a gardé sa même formule, mis à part un changement de guitariste, intervenu avant l' enregistrement du premier LP, en janvier 84.  Cette 'Bombe' est composée de cinq détonateurs : Didier Izard (chant), Philippe Garcia (basse),    Armando et Paul Ferreira (guitares) et Gérard Michel (batterie). Ils ont écumé les MJC de la banlieue sud de Paris, et se sont très vite forgé une réputation de 'chauffeurs' de salles. Après leur signature chez Rave-on Records (label hollandais), ils ont pas mal tourné à l'étranger. De son abri anti-atomique, HARD-ROCK MAGAZINE a enquêté sur ce groupe si explosif qui chante en français.
HARD-ROCK : Quelle est votre discographie ?
H-BOMB : Nous avons sorti "Coup de Métal", un mini-LP de six titres et "Attaque", notre premier LP, sorti cette année, chez Raven Records.

HARD-ROCK : Pourquoi une compagnie hollandaise
H-BOMB : Tout simplement parce que les compagnies françaises ne voulaient pas signer de groupes hard : elles ont eu de mauvaises surprises avec des groupes tels que Warning ou Satan Jokers, qui n'ont pas assez bien marché. Ç' a été quand même sanglant avec Rave on pour le fric et pour l'obligation d'être distribués

* Texte et photos de Georges Amann
Interview diffusé dans HardRock magazine n°5 paru au mois de janvier 1985