ça bouge chez Motôrhead ! Après le départ de Brian Robertson c'est au tour de Phil Taylor de quitter le groupe.
Pour HARD-MAGAZINE, Lemmy s'explique sur ces départs et présente un Motôrhead "new-look" avec un nouveau batteur et deux guitaristes tout neufs. Pas de problème : ça va saigner

 La nouvelle venait de tomber brutalement sur nos téléscripteurs : Phil "Animal" Taylor quitte Motorhead pour  poursuivre sa propre carrière. Du groupe, déjà amputé par le départ de Brian Robertson, fin 83, il ne restait plus que Lemmy aux commandes du bombardier. Mais que les heavy-metal kids se rassurent : Motorhead "is well and alive", avec en prime trois nouveaux musiciens. et devient, pour la première fois de son histoire, un quatuor.
Par l' intermédiaire de la très efficace attachée de presse de Bronze Records, j'ai eu le privilège d'avoir quelques nouvelles toutes fraiches de la bouche de (Kill) Mister Lemmy, lui-même.


HARD-MAGAZINE : Quels sont les trois nouveaux qui t' accompagnent ?
LEMMY : Tout d'abord, Pete Gill à la batterie, qui jouait auparavant avec Saxon et deux guitaristes gallois : Phil Campbell, ex-Persian Risk, groupe qui était passé en première partie d'un de nos concerts au Coliseum St-Austell, l'année dernière, et Wurtel, qui vient de Cheltenham et a fait partie, depuis six ans, de nombreux groupes locaux.

HARD-MAGAZINE : Comment les as-tu trouvés ?
LEMMY : En janvier, Phil Taylor et moi avons auditionnè bon nombre de guitaristes pour remplacer Brian et mon choix s'est porté sur Phil et Wurzel. Début février, lorsque Phil (Taylor) a décidé de partir, il m'a présenté Pete, qu' il connaissait bien, et ça a collé tout de suite.




HARD-MAGAZINE : Peux-tu m' expliquer le départ de Phil ?
LEMMY : Tout d'abord, je tiens à preciser que cette separation s'est passée sans heurts, et que nous sommes restés les meilleurs amis du monde. Il m'a même trouvé son remplaçant. Je pense qu'il a eu envie de suivre sa propre voie : aux dernières nouvelles il aurait des projets communs avec Phil Lynott et Brian Robertson.

HARD-MAGAZINE : Parle-moi du départ de Brian...
LEMMY : Juste après notre dernière tournée française, nous sommes allés en Allemagne et, dès notre premier concert à Hanovre, Brian est tombé malade. Nous sommes donc retournés à Londres où son médecin personnel lui a
ordonné un repos complet de 4 semaines et nous avons dû annuler la suite de notre tournée...
Phil et moi avons profité de cette situation pour parler de l'avenir du groupe et s'avouer qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond avec Brian.
Cela faisait un an et demi qu' il était avec nous, mais déjà, dès le troisième mois de cette collaboration, les rapports avaient commencé à se désagrèger peu à peu : il voulait étre "Brian Robertson With Motorhead"... Nous sommes allés le voir, pendant sa convalescence, pour parler de ce qui n'allait pas, et nous avons décidé d'un commun accord qu'il fallait mieux en rester là, à cause de trop de divergence. Mais nous sommes resté bons amis !...




HARD-MAGAZINE
: Comment ça se passe avec le nouveau groupe ? 
LEMMY : Très, très bien ! En ce moment nous sommes en train de répèter les anciens morceaux au Studio Nomith à Londres et je peux te garantir qu'il y a une  "putain"  d'énergie dans l'air. En ce mois de répétitions, j'ai rajeuni de cinq ans : je suis très excité l'idée de jouer sur une scène. Avec cette nouvelle formation, ça va faire mal !  Ce sont tous des musiciens formidables, qui vont surprendre tous nos fans, je peux te rassurer.


HARD-MAGAZINE : Est-ce une nouvelle direction pour Motorhead ?
LEMMY : Non, je ne pense pas. C'est plutôt un retour volontaire à la bonne époque Motorhead (époque "Overkill", "Bombers") mais en plus speed et plus heavy : C' est la raison pour laquelle j' ai décidè d' engager deux guitaristes au sein du groupe. Un sang nouveau coule dans les veines de Motorhead, ce qui va nous permettre de frapper un grand coup et de revenir au premier plan.


HARD-MAGAZINE : Quand allez-vous sortir un nouvel album ?
LEMMY : pas pour l' instant, malheureusement. Mais dès nos répétitions termimées - début avril - nous commencerons à écrire de nouveaux morceaux pour sortir un maxi-single courant mai. Quant au LP, nos fans devront attendre l'automne...


HARD-MAGAZINE : Envisagez-vous une tournée prochainement ?
LEMMY : Nous partons déjà donner quelques concerts en Finlande, pour bien rôder le nouveau groupe. Le 7 mai nous donnerons un concert l'Hammersmith Odeon de Londres, puis nous ferons nos valises pour une grande tournée américaine qui durera tout l'été. Ce n'est qu' en automne que nous entamerons notre tournée européenne qui passera bien sûr par la France.

HARD-MAGAZINE : As-tu encore quelque chose à ajouter pour tes nombreux fans français ?
LEMMY : "Bonjour, la France, j'aime beaucoup votre pays !" (en français dans le texte). Rassurez-vous, Motorhead n'est pas mort et nous allons vous le prouver dès que possible.



Pour l'instant, fans de Motorhead, contentez-vous de réécouter à plein volume "Overkill" et "Bombers". Profitez-en bien car Lemmy et sa bande de killers nous annoncent l' Apocalypse pour très bientôt : l' automne risque d'étre très chaud...
Georges AMANN


* Texte et photos de Georges Amann
Interview diffusé dans HardRock magazine n°1 paru au mois de septembre 1984