CHRONIQUES

Boysvoice - 1990

Dirty talks - 1993

Serenity - 2005

BOYSVOICE




Serenity - 20.06.2005 - Album
1. Open Your Eyes
2. Lights Out
3. Best Friends Lover
4. What You Get
5. Always On My Mind
6. On Your Own
7. Crazy
8. All About You
9. Only See You There
10. Too Late
11. Rocket
12. Lights Out (Radio Version)
13. Always On My Mind (Radio Version)
Et bien voilà un retour que l’on attendait pas. Pensez donc, voilà 12 ans que l’on avais plus de nouvelle de ce groupe allemand qui compte deux albums à son actif. Le 1er effort studio du groupe remonte à 1990 avec un album éponyme qui sera suivi 3 ans plus tard de « Dirty Talks ». A l’époque, le groupe nous offrait un Hard Rock mélodique asser classique mais plutôt bien foutu et qui trouvait grâce auprès des fans de BONFIRE et autre VICTORY. Mais le succès du groupe restera bien relatif et en dehors de son allemangne natal, le groupe aura peu d’échos.
C’est donc avec surprise que l’on retrouve BOYSVOICE dans les bacs en 2005 avec un nouvel album justement nommé « Serenity » et distribué pas ESCAPE MUSIC. Et à l’écoute de celui-ci, on peut resté quelque peu dubitatif sur l’intérêt d’un tel album. Car si celui-ci se laisse écouter d’une oreille distraite, il faut reconnaître quand même que l’on pas à faire ici à une bombe de Hard mélodique. Surtout que BOYSVOICE a croisé son Hard avec de l’AOR ce qui a pour effet de ralentir le tempo et de calmer sérieusment le jeu sur certains morceaux. Bref, peu de Hard énergique sur cet album mais quelques morceaux sympas tels que « Light’s Out » ou encore « Crazy » qui pouront aisément être diffusé lors de soirées entre amis ou même des oreilles non habituées à des sonorités Hard ne se sentiront pas agressées.
Le problème est jutement là d’ailleurs. Car en sautant du pied droit sur l’AOR et en proposant du pied gauche du Hard Mélodique, le groupe risque de ne pas trouver son public. Pas asser Hard pour les fans de FIREHOUSE ou de JADED HEART et trop typé Heavy Rock pour les fans de STYX et JOURNEY. C’est dommage d’ailleurs car je le répète, l’écoute de cet album n’est pas désagréable. Il est juste un peu trop quelconque et manque de personnalité.
Mani Gruber à une voix plutôt sympathique mais celle-ci manque cruellement de coffre. Du coup, certains titres qui auraient pu donner un coup de fouet à cet album ne décollent finalement pas. Dommage …..
Mais ne soyons pas trop sévère non plus et saluons l’effort du groupe qui n’hésite pas, 12 ans après son précédent album, à revenir sur le devant d’une scène sur laquelle la compétition fait rage. Courage messieurs !! Jean-Philippe - 14.05.2005
Musiciens: Mani Gruber-chant, guitare, claviers/Peter Diezel-guitare/Jochen Mayer-basse/Alex Hoetzinger-batterie