CHRONIQUES

The Ultra-Violence - 1987

Frolic in the park - 1988

Fall from grace - 1990

Act III - 1990

The art of dying - 2004

Archives & artifacts - 2005
DEATH ANGEL




Frolic in the park - 1988 - Album
1. 3 Floor
2. Road Mutants
3. Why Do You Do This?
4. Bored
5. Confused
6. Guilty Of Innocence
7. Open Up
8. Shores Of Sin
9. Cold Gin
10. Mind Rape
11. Devil's Metal
1988 produit par Death Angel, Michael Rosen et Davy VAIN
A peine un an après la sortie de leur premier album, les 5 membres de DEATH ANGEL ne chôment pas et reprennent la route des studios pour mettre en boite leur deuxième opus. Bénéficiant d’une production moins brute et donc plus subtile (à laquelle une fois de plus Davy VAIN participe), l’album s’inscrit toutefois dans la veine d’un speed metal typiquement « made in San Fransisco » même si l’on note ici et là quelques audacieuses tentatives d’ouverture jusqu’ici assez rare dans le milieu. Comme on le devinait sur l’album précédent la basse de Dennis PEPPA demeure l’une des clefs de voûte de la musique du groupe. Elle est ici davantage mise en avant (le break de CONFUSED, l’intro de SHORES OF SIN…). L’introduction et le riff de WHY YOU DO THIS lorgne quant à eux du côté du HARDCORE US. A l’image de la musique de ses pairs DEATH ANGEL n’a pas été insensible aux méfaits de formations telles que MISFITS, BLACK FLAG etc. ROAD MUTANTS, GUILTY OF INNOCENCE et MIND RAPE s’inscrivent dans la droite lignée des titres du précédent album. Il s’agit bien de trois compositions assez représentatives de ce que fut le Speed / Thrash de la deuxième moitié des 80’s. Par delà son côté linéaire une composition comme DEVIL’S METAL illustre quant à elle le talent d’un groupe capable de tisser des rythmes étonnamment complexes sans jamais être ennuyeux. L’étrange SHORES OF SIN à l’introduction dramatique et théâtrale s’écarte un peu plus des poncifs d’un Thrash basique sans pour autant renier une structure élaborée. BORED illustre quant à lui l’intérêt que porte le groupe au mouvement crossover. Sans renier ses racines thrash metal, le groupe sacrifie provisoirement la vitesse d’exécution au profit d’un rythme lancinant et joue l’alternance entre guitare heavy et discrètes cocottes funky. Construction qui donne l’occasion à Rob de dresser ici l’un de ses chorus les plus inspirés. A fortiori l’un des titres les plus novateurs du groupe et en tout cas l’un des moins ennuyeux contrairement à ce que pourait laisser penser son titre. On note également des influences crossover dans un titre comme OPEN UP qui n’est pas sans évoquer SUICIDAL TENDENCIES (vous noterez également le clin d’œil succinct mais amusant aux BEATLES !). CONFUSED s’ouvre sur un titre plus heavy qu’à l’accoutumé. On flirte ici avec un doom metal aux ambiances lourdes contrastant avec le tranchant de la fameuse voix de Marc OSEGUEDA (les amateurs de TROUBLE, SAINT VITUS et plus particulièrement de CANDLEMASS devraient apprécier). Faut il encore présenter COLD GIN ? Assurément non, mais la présence d’une reprise de KISS sur le second album d’un groupe de thrash metal en dit quand même long sur la volonté d’ouverture de ses membres. FROLIC THROUGTH THE PARK est le fruit du travail d’un groupe bien décidé à ne pas enregistrer deux fois le même album. On peut regretter un certain manque d’homogénéité de l’album mais certainement pas l’audace de ses auteurs ! Mox - 20.04.2004
Musiciens: Mark Osegueda-chant/Rob Cavestany-guitare/Dennis Pepa-basse/Andy Galeon-batterie/Gus Pepa-guitare