CHRONIQUES

A fine pink mist - 1996

Retraced - 2005

Jake E LEE




Retraced - 2005 - Album
1. Whiskey Train (Procol Harem)
2. Evil (Cactus)
3. Way Back To The Bone (Trapeze)
4. I'll Be Creepin' (Free)
5. Guess I'll Go Away (Johnny Winter)
6. Love Is Worth The Blues (Leslie West)
7. I Come Tumblin' (Grand Funk)
8. Woman (James Gang)
9. A Hard Way To Go (Savoy Brown)
10. I Can't Stand It (Robin Trower)
11. Rock Candy (Montrose)
Soyons clair, dans la vie ! Il y a ceux qui aiment le Jack E LEE période THE ULTIMATE SIN (j’en vois déjà qui font les malins en citant BARK AT THE MOON) et ceux qui préfèrent celui de BADLANDS. Pour ma part j’appartiens incontestablement à la seconde catégorie. Si comme moi, vous ne vous êtes jamais tout à fait remis de la disparition de cet excellent groupe de hard US et bien vous allez pouvoir vous consoler en écoutant le nouvel album solo de son guitariste. En effet, Jack E LEE a cédé à la mode des albums de reprises. Quelle tristesse allez-vous me rétorquer ! Et bien non, pas vraiment car ce nouvel album évoque inévitablement BADLANDS. A bien y réfléchir, on a sans doute ici la set-list des titres sur lesquels la bande à feu Ray GILLEN s’échauffait. Face à cette véritable tornade d’albums-hommages et/ou de reprises en tout genres qui s’abat sur nos oreilles depuis plus de 15 ans, les reprises choisies par Jack E LEE ont déjà le mérite de sortir des sentiers battus. On commence donc avec un explosif Whiskey train de PROCOL HARUM au rythme diablement funky. Outre la set-list résolument orientée 70’s, le second fil conducteur de cet album est le groove insufflé à l’ensemble des compositions. Un « gros » groove…très gros même ! Sur Evil, fameuse reprise de CACTUS, c’est à croire que Aynsley DUNBAR (batterie – faut-il encore le présenter ?) et Tim BOGERT (lui même ex-bassiste de VANILLA FUDGE et de…CACTUS justement) font un clin d’œil à la section rythmique de LED ZEPPELIN. C’est dire ! Soyons clair, dans la vie ! Il y a ceux qui aiment le rock balourd et ceux qui préfèrent le hard plus funky. Pour ma part j’appartiens incontestablement à la seconde catégorie et ce n’est pas way back to the bone, cette frissonnante reprise de TRAPEZE qui risque de me faire changer d’avis. J’insiste mais Glenn HUGHES devrait vraiment l’embaucher JACK E LEE. Finalement ce n’est peut-être pas tout à fait une coïncidence si notre hôte nous propose également une reprise du JAMES GANG (fameux groupe qui compta également parmi ses troupes le génial Tommy BOLIN). Woman est un bel hommage au groupe de Joe WALSH et une nouvelle preuve de l’intérêt que porte notre hôte au meilleur du funk rock 70’s. GRAND FUNK et son I come tumblin, MONTROSE – Rock Candy, SAVOY BROWN – A hard way to go ainsi que Johnny WINTER passent également à la moulinette funk-metal. Force est d’admettre que la reprise de Guess I'll Go Away donne un coup de jeune au répertoire de l’albinos. En marge de ce véritable panthéon du swing rock n’roll, JACK E LEE nous propose également une face plus sombre de son répertoire. La reprise de Love Is Worth The Blues de Leslie “la Montagne” WEST est le deuxième titre qui justifie l’acquisition de cet album. La reprise est explosive, sombre et résolument heavy. Pour finir, je ne peux que vous inviter à découvrir I’ll be creepin. Finalement cette reprise n’apporte pas grand chose par rapport à la version originale de FREE…mais de nos jours quand un guitariste est encore capable d’interpréter un heavy rock aussi élégant ça mérite d’être encouragé ! Soyons clair, dans la vie ! Il y a ceux qui aiment Jack E LEE un point c’est tout ! Mox - 15.05.2005
Musiciens: Jack E Lee-guitare/Chris Logan-chant/Tim Bogert-basse/Aynsley Dunbar-batterie